Thomas Reilly: “Nous devons sortir de la relation condescendante de “grand frère” à “petit frère” et discuter d’égal à égal”

Thomas Reilly: “Nous devons sortir de la relation condescendante de “grand frère” à “petit frère” et discuter d’égal à égal”

En prévision du futur Brexit, l’ambassadeur du Royaume-Uni a été l’un des principaux négociateurs d’un nouveau partenariat commercial entre Rabat 
et Londres. Il revient sur les liens entre les deux royaumes, aux relations diplomatiques séculaires mais distantes. Et, au passage, nous parle de son amour du Maroc et de son métier avec une franchise détonante pour un diplomate.

Par

Thomas Reilly Crédit: MAP

Le 31 janvier 2020, date prévue pour le Brexit, les accords de libre-échange que le Royaume-Uni entretient avec plus de 180 États grâce aux traités de l’UE partiront en fumée.

Aux quatre coins du monde, la diplomatie britannique est actuellement à pied d’œuvre pour retricoter les accords commerciaux avec les pays concernés. À Londres, le 26 octobre dernier, le ministre marocain des Affaires Étrangères, Nasser Bourita, et le secrétaire d’État britannique chargé du développement international, du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord, Andrew Murrison, ont conclu un accord d’association entre le Maroc et le Royaume-Uni.

Thomas Reilly, l’ambassadeur du Royaume-Uni dans le royaume, a été l’un des grands artisans de ce nouveau partenariat. Bon francophone, ce baroudeur et fin connaisseur de l’Egypte, de l’Argentine et du Yémen explique passer 40% de son temps à sillonner les routes du royaume, en 4×4 ou à vélo, depuis deux ans et demi qu’il est en poste à Rabat.

Le Maroc et le Royaume-Uni...

L’accés à l’intégralité de cet article est réservé à nos abonnés

Abonnez-vous à partir de 10DH Déjà abonné ? Identifiez-vous
article suivant

L'écrivain et réalisateur franco-afghan Atiq Rahimi fait son cinéma

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.