L'ALCS alerte sur les difficultés d'accès au médicament contre l'hépatite C

L'ALCS alerte sur les difficultés d'accès au médicament contre l'hépatite C

Le 13 novembre, l’Association de lutte contre le sida (ALCS) a appelé le ministère de la Santé à se mobiliser dans la lutte contre l’hépatite C en facilitant, notamment, l’accès aux traitements.

Par

Dans un communiqué de presse datant du mercredi 13 novembre, l’Association de lutte contre le sida (ALCS) a alerté sur la nécessité de renouveler au plus vite l’appel d’offres concernant les traitements de l’hépatite virale de type C, des tests de diagnostic de la pathologie et d’élargir la couverture Ramed aux patients à faibles revenus pour rendre ces médicaments plus accessibles.

Chers médicaments

Plusieurs failles sur les appels d’offres qui ont été mis en place justifient leur annulation par le ministre de la Santé Khaled Ait Taleb, selon l’association. Parmi les faiblesses identifiées par l’association dans son communiqué : “Le coût très élevé du médicament qui devait être acheté à un laboratoire étranger au prix de 4950 dirhams la boîte, sachant que le médicament fabriqué par trois laboratoires marocains aurait coûté seulement 2660 dirhams.

L’ALCS invite néanmoins le ministère de la Santé à réaliser un appel d’offres rapidement, expliquant que des patients sont dans l’attente de ce traitement depuis plus de trois ans. Un retard qui accroît les risques “de survenue de complications, notamment la cirrhose et le cancer du foie qui nécessitent une prise en charge multidisciplinaire et coûteuse”, alerte-t-elle.

Une question de santé publique

L’ALCS appelle plus largement les institutions publiques, dont le ministère de la Santé, à mobiliser davantage de fonds, dans le cadre du Projet de Loi de Finances 2020, pour élargir “l’accès aux bilans de suivi biologique”. Elle met également l’accent sur la nécessité de “lancer des campagnes de dépistage”.

L’hépatite C virale est en effet une pathologie pouvant devenir chronique et transmise principalement par le sang. 400 000 Marocains auraient déjà contracté la pathologie et 5000 en meurent chaque année, selon une étude du Journal of Viral Hepatitis.

à lire aussi

 

Pendant que vous êtes là…

Pour continuer à fournir de l’information vérifiée et approfondie, TelQuel a besoin de votre soutien à travers les abonnements. Le modèle classique de la publicité ne permet plus de financer la production d’une information indépendante et de qualité. Or, analyser notre société, réaliser des reportages et mener des enquêtes pour montrer le Maroc « tel qu’il est » a bel et bien un coût.

Un coût qui n’a pas de prix, tant la presse est un socle de la démocratie. Parce qu’à TelQuel nous en sommes convaincus, nous avons fait le choix d’investir dans le journalisme, en privilégiant l’information qui a du sens plutôt que la course aux clics. Pour cela, notre équipe est constituée de journalistes professionnels. Nous continuons aussi à investir dans des solutions technologiques pour vous offrir la meilleure expérience de lecture.

En souscrivant à une de nos formules d’abonnement, vous soutenez ces efforts. Vous accédez aussi à des avantages réservés aux abonnés et à des contenus exclusifs. Si vous êtes déjà abonné, vous pouvez continuer à encourager TelQuel en partageant ce message par email


Engagez-vous à nos côtés pour un journalisme indépendant et exigeant

           

article suivant

L'écrivain et réalisateur franco-afghan Atiq Rahimi fait son cinéma

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.