En signe de protestation, des étudiants de Harvard quittent la conférence du consul israélien

En signe de protestation, des étudiants de Harvard quittent la conférence du consul israélien

Dani Dayan, consul israélien à New York, s’est exprimé devant un auditoire presque vide après un coup d’éclat des étudiants visant à protester contre la politique israélienne de peuplement dans les territoires palestiniens occupés.

Par

Des étudiants de Harvard quittant l'amphithéâtre au début de la conférence de Dani Dayan.

Mercredi 13 novembre, une centaine d’étudiants de la Harvard Law School ont quitté l’amphithéâtre où devait se dérouler une conférence du consul israélien à New York, Dani Dayan. Juste au moment où le diplomate prenait sa place au micro, les manifestants, qui occupaient l’espace central de l’auditoire, se sont levés et ont brandi, dans le silence, des pancartes portant l’inscription “Les colonies sont un crime de guerre”, avant de quitter les lieux. La vidéo de l’événement a ensuite fait le tour du web.

Une personnalité controversée

Dani Dayan est un défenseur de l’établissement et du maintien des colonies de peuplement israéliennes en Cisjordanie ou en Judée-Samarie. En 2012, il a écrit dans les colonnes du New York Times que les colons hébreux étaient installés “pour de bon”.

Après le départ des protestataires, Dayan s’est retrouvé devant une salle aux trois-quarts vide pour parler de “La légalité de la stratégie des colonies israéliennes”, après avoir grommelé : “Je me souviens avoir fait ça au jardin d’enfants.”

Ramy Younis, un des organisateurs de la manifestation silencieuse, explique que compte tenu du fait que le consul était quelqu’un dont la vie entière avait gravité autour de la dépossession et du vol, il “devrait être traduit devant une cour de justice internationale au lieu d’être invité à s’exprimer pour un public libéral”, rapporte Middle East Eye.

Les colonies israéliennes totalisent aujourd’hui plus de 650 000 personnes et sont réparties dans près de 150 implantations en Cisjordanie et une trentaine d’autres dans le Golan. L’implantation s’est intensifiée depuis l’arrivée de Benyamin Netanyahou au pouvoir en 2009. Les colonies sont illégales selon le droit international, ce qu’Israël conteste.

 

Pendant que vous êtes là…

Pour continuer à fournir de l’information vérifiée et approfondie, TelQuel a besoin de votre soutien à travers les abonnements. Le modèle classique de la publicité ne permet plus de financer la production d’une information indépendante et de qualité. Or, analyser notre société, réaliser des reportages et mener des enquêtes pour montrer le Maroc « tel qu’il est » a bel et bien un coût.

Un coût qui n’a pas de prix, tant la presse est un socle de la démocratie. Parce qu’à TelQuel nous en sommes convaincus, nous avons fait le choix d’investir dans le journalisme, en privilégiant l’information qui a du sens plutôt que la course aux clics. Pour cela, notre équipe est constituée de journalistes professionnels. Nous continuons aussi à investir dans des solutions technologiques pour vous offrir la meilleure expérience de lecture.

En souscrivant à une de nos formules d’abonnement, vous soutenez ces efforts. Vous accédez aussi à des avantages réservés aux abonnés et à des contenus exclusifs. Si vous êtes déjà abonné, vous pouvez continuer à encourager TelQuel en partageant ce message par email


Engagez-vous à nos côtés pour un journalisme indépendant et exigeant

article suivant

Abdelmadjid Tebboune est le vainqueur des élections présidentielles

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.