De Hassan II à Mohammed VI, l'objectif du train jusqu'à Agadir

Voulue comme passerelle entre le Nord et le Sud par le roi Mohammed VI, la région Souss-Massa a occupé une place particulière dans le dernier discours royal, prononcé à l’occasion de l’anniversaire de la Marche Verte. Le souverain a appelé à un regain d’infrastructures pour Agadir et ses environs, avec la réapparition d’une arlésienne : relier par le train la cité balnéaire à sa rivale touristique, Marrakech.

Par

C’est une expression régulièrement utilisée par les autorités marocaines lorsqu’il s’agit de placer la focale sur le développement : “locomotive de développement”. Depuis ce 6 novembre, jour de commémoration du 44e anniversaire de la Marche Verte, l’expression n’aura jamais autant convenu à la région Souss-Massa, voulue par le roi en nouveau hub économique pour le royaume. Un emplacement géographiquement central, vers lequel devront converger les efforts pour faire d’Agadir et sa région la porte d’entrée vers les provinces du Sud, encore enclavées, mais aussi vers le reste du continent dont le Maroc se veut figure de proue. Afin de sauter dans le bon wagon du développement, il faudra mettre la région sur les bons rails. “Nous…

article suivant

Informer et mourir