Benchaâboun soigne les sportifs en baissant leurs impôts

Lors d’une rencontre avec des représentants de la presse, le 5 novembre, le ministre des Finances a défendu les avantages fiscaux octroyés aux sportifs professionnels et aux clubs sportifs.

Par

Mohamed Benchaâboun, ministre des Finances, au Parlement. Crédit: Rachid Tniouni

Les sportifs professionnels verront l’abattement forfaitaire sur leurs revenus salariaux passer de 40 à 50 %. Cette disposition, contenue dans le PLF 2020, a été défendue par le ministre des Finances lors d’une rencontre avec la presse le 5 novembre dernier. Mohamed Benchaâboun a justifié cet avantage fiscal par le fait que “les carrières des sportifs sont extrêmement courtes”. “L’idée était de dire : l’abattement professionnel pour un actif salarié est de 20 %, l’abattement professionnel pour un retraité est de 55 %, l’abattement professionnel pour un sportif, du fait de la longévité de sa carrière, devrait être à 50 %”, a comparé le ministre. Pour lui, “après 10 ou 15 ans de carrière, un sportif n’a plus de revenus”. Cet abattement fiscal ne bénéficiera-t-il pas à des sportifs dont les revenus sont déjà élevés ? “Tous ne gagnent pas beaucoup d’argent”, a-t-il justifié. D’ailleurs, “les artistes bénéficient déjà d’un abattement de 40 %, pourquoi pas les sportifs?”…

article suivant

Les contours d'un rapatriement "imminent" des Marocains bloqués à l'étranger