Comment l’Etat souhaite privatiser les CHU

Comment l’Etat souhaite privatiser les CHU

Lors d’une rencontre avec des représentants de la presse, le 5 novembre, le ministre des Finances a annoncé avoir vendu cinq CHU à la CMR pour un montant de 4,5 milliards de dirhams.

Par

CHU Tanger Crédit: Agence archi-graphi.

Première opération du genre dans l’histoire du Maroc : cinq CHU ont été vendus à un institutionnel. L’annonce a été faite par le ministre des Finances Mohamed Benchaâboun, lors d’une rencontre avec la presse le 5 novembre. Le ministre a défendu le recours aux nouveaux mécanismes de financement des investissements publics, contenus dans le PLF 2020. L’article 45 du PLF fixe ainsi le recours à ces “mécanismes innovants” à 15 % du total des investissements publics. La vente de ces hôpitaux en est une illustration.

L’acquéreur de ces cinq CHU “prêts ou en cours de réalisation” est la Caisse marocaine de retraite (CMR) pour un montant de 4,5 milliards de dirhams. La CMR avait, il y a quelques mois, participé à une autre opération de privatisation : 2 milliards de dirhams dans la cession de 8 % des actions Maroc Telecom détenues par l’Etat. Cette opération est une forme de leaseback : l’Etat vend les CHU et continue à les exploiter moyennant un loyer.

D’autres opérations à venir

Pour le ministre, l’opération a un double avantage : permettre à l’Etat de réaliser des investissements tout en n’alourdissant...

L’accés à l’intégralité de cet article est réservé à nos abonnés

Abonnez-vous à partir de 10DH Déjà abonné ? Identifiez-vous
article suivant

Le texte adopté par la Chambre des représentants

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.