Couac diplomatique autour du revirement du Lesotho sur le Sahara

Couac diplomatique autour du revirement du Lesotho sur le Sahara

Le Lesotho n'a que peu goûté la publication, par le Maroc, d'une note témoignant de son alignement au processus politique mené par l'ONU sur le Sahara. En représailles, le pays d'Afrique australe maintient sa position historique de soutien au Polisario et dénonce une conduite “peu diplomatique” du Maroc. Pourtant, des documents censés demeurer confidentiels attestent que le Lesotho avait bien l'intention de revoir sa position sur le Sahara.

Par

Lesego Makgothi, ministre des Affaires étrangères du Royaume du Lesotho. Crédit: DR

La diplomatie marocaine est-elle allée trop vite en besogne en revendiquant une victoire dans le dossier du Sahara, en terrain traditionnellement acquis au Polisario ? Dans un communiqué publié le 4 octobre, le ministre marocain des Affaires étrangères annonçait l’intention du Lesotho de “suspendre toutes déclarations ou décisions se rapportant au statut du Sahara occidental et à la République arabe sahraouie démocratique (RASD)” et de soutenir “activement le processus politique mené par les Nations Unies”. Une victoire, a priori, en plein territoire d’influence de l’Afrique du Sud. Sauf qu’un communiqué publié le 9 octobre par le porte-parole du gouvernement du Lesotho vient affirmer peu ou prou le contraire.

Dans cette communication, le Royaume du Lesotho déclare “prendre note de la publication irrégulière d’une communication diplomatique confidentielle d’Etat à Etat” et fait part de “sa profonde désapprobation à l’égard de cette conduite, peu diplomatique”.

Le Lesotho affirme avoir, depuis, “exprimé au Maroc et à la RASD le soutien continu et inconditionnel au retrait total du Maroc des territoires sahraouis qu’il occupe actuellement”, tout en témoignant de son “respect pour l’autodétermination et...

L’accés à l’intégralité de cet article est réservé à nos abonnés

Abonnez-vous à partir de 10DH Déjà abonné ? Identifiez-vous
article suivant

Affaire Touria : le semsar, deux policiers et un autre suspect devant la justice

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.