Une peine de 20 ans de prison requise en appel contre le journaliste

Une peine de 20 ans de prison requise en appel contre le journaliste

L'ex-patron d'Akhbar Al-Yaoum avait écopé d'une peine de 12 ans de prison ferme en première instance.

Par

Taoufik Bouachrine, ancien directeur du quotidien Akhbar Al Yaoum. Crédit: Rachid Tniouni / TelQuel

Le parquet a requis, dans la nuit du 8 au 9 octobre, une peine de 20 ans de prison contre Taoufik Bouachrine, dans le procès en appel du fondateur et ex-directeur de publication du quotidien Akhbar Al-Yaoum. Le substitut du procureur général en charge de l’affaire, Mohamed Messaoudi, a également requis une amende d’un million de dirhams contre le journaliste.

Le réquisitoire du parquet s’est étalé sur trois séances successives devant la cour d’appel de Casablanca, en l’absence de l’accusé qui boycotte depuis plusieurs jours “un procès sans garanties de justice”, a appris l’AFP auprès de ses avocats, qui n’ont toujours pas décidé s’ils répondraient au réquisitoire ou s’ils s’abstiendraient de plaider.

Le verdict est attendu après les plaidoiries des avocats de la partie civile, dans les prochains jours. “Il a choisi de fuir au lieu de répondre aux questions du tribunal et faire face aux preuves de sa condamnation”, a estimé l’avocat de la partie civile Mohamed Kerrout.

Arrêté en février 2018, l’ex-directeur de publication du quotidien Akhbar Al-Yaoum, âgé de 49 ans, a été condamné en novembre dernier à 12 ans de prison ferme pour “traite d’êtres humains”, “abus de pouvoir à des fins sexuelles”, “viol et tentative de viol”. Des accusations qu’il a toujours niées, en dénonçant un “procès politique”.

Avec AFP

 

Pendant que vous êtes là…

Pour continuer à fournir de l’information vérifiée et approfondie, TelQuel a besoin de votre soutien à travers les abonnements. Le modèle classique de la publicité ne permet plus de financer la production d’une information indépendante et de qualité. Or, analyser notre société, réaliser des reportages et mener des enquêtes pour montrer le Maroc « tel qu’il est » a bel et bien un coût.

Un coût qui n’a pas de prix, tant la presse est un socle de la démocratie. Parce qu’à TelQuel nous en sommes convaincus, nous avons fait le choix d’investir dans le journalisme, en privilégiant l’information qui a du sens plutôt que la course aux clics. Pour cela, notre équipe est constituée de journalistes professionnels. Nous continuons aussi à investir dans des solutions technologiques pour vous offrir la meilleure expérience de lecture.

En souscrivant à une de nos formules d’abonnement, vous soutenez ces efforts. Vous accédez aussi à des avantages réservés aux abonnés et à des contenus exclusifs. Si vous êtes déjà abonné, vous pouvez continuer à encourager TelQuel en partageant ce message par email


Engagez-vous à nos côtés pour un journalisme indépendant et exigeant

article suivant

Les logorrhées d'El Othmani à Marrakech

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.