Hassan Abyaba, un touche-à-tout au ministère de la Jeunesse, des Sports et de la Culture

Hassan Abyaba, un touche-à-tout au ministère de la Jeunesse, des Sports et de la Culture

Le nouveau ministère protéiforme regroupant la Culture, la Jeunesse, les Sports et le porte-parolat du gouvernement a été dévolu à Hassan Abyaba. Itinéraire d'un homme touche-à-tout, qui a fait ses armes au sein de l'Union constitutionnelle (UC) et est arrivé sur le tard à la fonction de ministre.

Par

Hassan Abyaba, ministre de la Culture, de la jeunesse et des sports, porte-parole du gouvernement. Crédit: DR

Il est l’unique survivant de l’Union constitutionnelle (UC) à figurer dans le nouveau gouvernement El Othmani. Jusque-là membre du bureau et porte-parole du parti au cheval, Hassan Abyaba, hérite d’un nouveau maroquin fourre-tout, comprenant la Jeunesse, les Sports et la Culture mais aussi le porte-parolat du gouvernement.

A 60 ans, Hassan Abyaba s’apprête à occuper sa première activité au sein d’un gouvernement, lui qui, jusque-là, a gravi les échelons au sein de son parti, créé en 1983. Alors fraîchement diplômé d’un doctorat en géographie économique, Hassan Abyaba intégre les rangs du parti Destourien en 1989. Il a alors 30 ans et débute à peine une carrière d’enseignant à la Faculté des Lettres de Ben M’Sick, à Casablanca.

Au sein du parti fondé par Maâti Bouabid, Hassan Abyaba devient rapidement secrétaire général adjoint de la Jeunesse, derrière Abdellah Firdaous, l’un des cofondateurs de l’UC. Depuis, il a pris part à différentes commissions jusqu’à se hisser au bureau politique. En 2016, suite au divorce d’Anouar Zyne avec l’UC, il reprend le porte-parolat du parti, qu’il occupait jusqu’à présent.

Récemment, à l’approche des élections de mi-mandat à la Chambre des représentants, Hassan Abyaba était monté au créneau publiquement contre le RNI, malgré leur alliance depuis octobre 2016. Il n’avait pas manqué d’égratigner le parti dirigé par Aziz Akhannouch, faisant part de divergences profondes entre les deux formations.

Une fonction de porte-parole que ce natif de Settat retrouve au sein d’un tout nouveau ministère regroupant trois portefeuilles du précédent gouvernement. Outre le porte-parolat, jusque-là occupé par Mustapha El Khalfi (PJD), il aura à charge la Jeunesse et les Sports, auparavant dirigé Rachid Talbi Alami (RNI), la Culture, jusque-là dévolue à Mohamed Laâraj (MP).

Depuis avril 2018, ce touche-à-tout est également président de la Fédération libérale arabe (ALF), organisation comprenant des partis libéraux arabes et visant à la promotion de réformes libérales dans la région. Outre un engagement associatif, il est également diplômé, depuis 2010, d’un doctorat national en ressources humaines. Des expériences dans lesquelles on ne retrouve que peu d’accointances avec les dossiers qu’il sera amené à gérer, le Sport et la Culture notamment.

 

Pendant que vous êtes là…

Pour continuer à fournir de l’information vérifiée et approfondie, TelQuel a besoin de votre soutien à travers les abonnements. Le modèle classique de la publicité ne permet plus de financer la production d’une information indépendante et de qualité. Or, analyser notre société, réaliser des reportages et mener des enquêtes pour montrer le Maroc “tel qu’il est” a bel et bien un coût.

Un coût qui n’a pas de prix, tant la presse est un socle de la démocratie. Parce qu’à TelQuel nous en sommes convaincus, nous avons fait le choix d’investir dans le journalisme, en privilégiant l’information qui a du sens plutôt que la course aux clics. Pour cela, notre équipe est constituée de journalistes professionnels. Nous continuons aussi à investir dans des solutions technologiques pour vous offrir la meilleure expérience de lecture.

En souscrivant à une de nos formules d’abonnement, vous soutenez ces efforts. Vous accédez aussi à des avantages réservés aux abonnés et à des contenus exclusifs. Si vous êtes déjà abonné, vous pouvez continuer à encourager TelQuel en partageant ce message par email


Engagez-vous à nos côtés pour un journalisme indépendant et exigeant

article suivant

Nador : Saisie de près de 2 millions de dirhams de marchandises de contrebande

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.