Jacques Chirac et le Maroc : le cœur et la raison

Interlocuteur privilégié du Maroc, l’ancien président de la République française s’est éteint le 26 septembre. Jacques Chirac aimait le royaume qui le lui rendait bien. Récit d'une idylle marocaine agrémentée par des photos exclusives de Mohamed Maradji.

Par

L’arrivée de Chirac à l’Élysée signe le retour 
à la normale, sur le plan politique, 
des relations franco-marocaines. Crédit: MOHAMED MARADJI

Le cœur ou la raison. Cette question existentielle a toujours animé les relations franco-marocaines depuis l’indépendance du royaume. Jacques Chirac, mort dans la nuit du 25 au 26 septembre, semblait dépasser cette dualité, tranchant en faveur des deux. Entre le Maroc et lui, c’est une partition rythmée, constante et exceptionnellement durable. Mais avant tout, une affaire de chefs d’Etat et de famille. Annoncé dans la journée du 26 septembre, le décès de l’ancien président français a mis en pause l’Hexagone, entre de derniers adieux adressés le 29 septembre et une journée de deuil national, le lendemain. A l’église de Saint-Sulpice, c’est aussi le Maroc qui a fait ses adieux à Jacques Chirac. N’ayant pas pu assister aux obsèques pour raisons de santé, le roi Mohammed VI a dépêché le prince héritier Moulay El Hassan pour représenter le royaume. Au vu des “profondes relations…

article suivant

Aïd Al Fitr célébré dimanche au Maroc