Hajar Raissouni : les réactions, de l'incrédulité à la colère

Politiques, acteurs de la société civile, artistes et militants réagissent aux condamnations dans l’affaire Hajar Raissouni.

Par

Telquel

Sara Soujar, militante des droits de l’homme

“Si l’on suit les derniers jugements rendus, on réalise que l’Etat exerce une tutelle sur la vie privée des citoyens, ce qui est en parfaite violation de l’ensemble des pactes internationaux. Le législateur doit définir une bonne fois pour toutes son référentiel”

Leïla Slimani, écrivaine à l’initiative de la tribune des 490 “Hors-la-loi” pour défendre la liberté sexuelle au Maroc

“Il ne faut pas croire que c’est parce que l’État condamne des gens que les femmes vont arrêter. Ça ne fait jamais plaisir à une femme d’avorter. Le message envoyé à ces femmes qui sont dans une situation de désespoir est absolument terrible”

Sanae El Aji, sociologue et essayiste

“Cela n’a aucun sens de mettre en prison une femme et un homme en vertu du seul fait qu’ils ont eu des relations sexuelles, pendant que des pédophiles et des violeurs courent les rues”

Houdna Bennani, coordinatrice du bureau…

article suivant

Les assureurs doivent-ils payer les pots cassés ?