Le BCIJ démantèle une cellule terroriste active à Nador et Berkane

Le Bureau central d’investigations judiciaires (BCIJ), relevant de la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST), a démantelé le 9 septembre  une cellule terroriste liée à "Daech" composée de cinq personnes, âgées entre 27 et 41 ans, s'activant dans les villes de Berkane et Nador.

Par

Le Bureau central d’investigations judiciaires (BCIJ). Crédit: Rachid Tniouni/TelQuel

Un communiqué du ministère de l’Intérieur précise que cette opération a permis la saisie d’équipements électroniques et d’armes blanches. Il ressort des données préliminaires que les membres de cette cellule ont planifié de rejoindre des camps d’une branche de « Daech » dans la région sahelo-saharienne, avant de décider d’adhérer à l’exécution d’opérations terroristes ciblant des sites sensibles dans le Royaume.

Le chef de la cellule terroriste a réussi à acquérir des compétences dans le domaine des explosifs, dans la perspective de se procurer les matières qui servent à la fabrication de charges explosives qu’il comptait utiliser dans ses projets destructeurs, précise la même source. Les mis en cause seront déférés devant la justice une fois achevée l’enquête menée sous la supervision du parquet compétent.

Les recherches menées suite au démantèlement de cette cellule terroriste ont également permis de localiser deux sites dans une zone montagneuse au douar Imchtassen, dans la commune Dar al-Kabdani (province de Driouch), où les membres de cette cellule menaient des expériences en matière de fabrication d’explosifs, précise un autre communiqué du ministère de l’Intérieur.

Les mis en cause seront déférés devant la justice une fois achevée l’enquête menée sous la supervision du Parquet compétent, conclut la même source.

Avec MAP

article suivant

L'artiste marocain Abdeladim Chennaoui n'est plus