Le musée de la photographie de Rabat ouvre ses portes en décembre

Le musée de la photographie de Rabat ouvre ses portes en décembre

Borj Lakbir a été réhabilité et transformé en musée de la photographie. Le nouveau lieu ouvrira ses portes en décembre 2019 et c’est le photographe Yassine Alaoui Ismaili, alias Yoriyas, qui signera la curation de l’exposition inaugurale.

Par

Photographie du fort de loin. Crédit: ©Joseph Miquel

Les contours du projet de transformation de Borj Lakbir – dit Fort Rottenburg – en musée dédié à la photographie se dessinent. Aujourd’hui la réhabilitation de ce lieu historique de la ville de Rabat est terminée et l’espace muséal ouvrira ses portes au public en décembre. L’exposition inaugurale du musée de la photographie a été confiée au jeune photographe Yassine Alaoui Ismaili alias Yoriyas. “Nous avons l’intention de faire de ce musée un espace d’expression pour les jeunes artistes, d’où le choix de Yoriyas pour l’exposition inaugurale”, nous indique Mehdi Qotbi, président de la Fondation nationale des musées.

Yoriyas nous raconte les prémisses de ce projet : “en avril dernier, j’ai rencontré Mehdi Qotbi à Paris où j’effectuais une résidence, et il m’a parlé du musée et de la possibilité d’y monter une exposition. D’autres rendez-vous s’en sont suivis et aujourd’hui nous avons une vision claire sur ce projet. L’idée est de construire une exposition autour des photographes contemporains marocains”. Il poursuit : “depuis maintenant trois ans, beaucoup de jeunes photographes ont émergé et je souhaite donner à voir cette dynamique. Il y a aura donc de jeunes artistes connus, et d’autres peu connus. D’ailleurs, ceux qui viennent d’autres horizons comme l’enseignement ou l’administration publique ont un regard assez intéressant sur leur environnement”.

© YoriyasCrédit: Yoriyas

Cette exposition inaugurale du musée de la photographie verra la participation aussi la participation de Fatimazohra Serri, Walid Bendra, Mehdy Mariouch, ou encore M’hammed Kilito. Le curateur de l’exposition et Abderrahman Amazzal seront également de la partie, tout comme Yassine Toumi, photoreporter à TelQuel.

Pour ce baptême du feu, Yassine Alaoui Ismaili sera “assisté” par une commissaire française Carine Dolek. “C’est une grande responsabilité de monter cette exposition dans un espace pareil. Et comme je ne suis pas curateur, j’avais besoin d’un regard curatorial professionnel”, nous confie le jeune photographe.

© Yassine ToumiCrédit: Yassine Toumi

M’hammed KILITO, Salima, 2019, série _Parmi vous_ ©M’hammed Kilito

Commandé par Moulay Hassan Ier aux industriels allemands Krupp, connus pour avoir opéré dans le secteur de l’acier et de l’armement, mais aussi pour avoir collaboré avec les nazis, le fort qui abritera le musée a été inauguré au début du XXe siècle. Baptisé Rottenburg d’après le nom de l’ingénieur allemand qui a dirigé les travaux de construction, le bâtiment r’bati est renommé “Fort Hervé” sous le protectorat avant d’être rebaptisé Borj Lakbir après l’indépendance.

Le musée de la photographie ouvrira exceptionnellement ses portes pour abriter une partie de la première édition de la Biennale d’art contemporain de Rabat, qui aura lieu du 24 septembre au 18 décembre et dont le commissariat a été confié à l’Algérien Abdelkader Damani.

Tiré de la série Bribes de vie. © Mehdy MariouchCrédit: Mehdy Mariouch

article suivant

Le texte adopté par la Chambre des représentants

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.