Diaspora: Trump et la jewish connection marocaine

Les juifs marocains ont une place et une identité affirmée aux Etats-Unis, qu’ils entretiennent dans le monde en maintenant des institutions sociales et religieuses. Retour sur les liens de la communauté avec le président des Etats-Unis, Donald Trump, et son gendre, Jared Kushner, sur fond de “great deal”.

Par

Le conseiller et gendre du président Donald Trump, Jared Kushner, se recueillant sur la tombe du kabbaliste Rabbi Haïm Pinto Hakatane, à Casablanca le 29 mai. Crédit: DR

Glatt Kosher Meat”, indique la devanture en grandes lettres rouges et bleues. À quelques kilomètres d’Universal City, au nord d’Hollywood à Los Angeles, l’épicerie traditionnelle Le Market offre du matbukha et des betteraves au cumin. On y parle darija, français, espagnol, berbère, et anglais de temps en temps. Un peu plus au sud, à quelques pas de Beverly Hills, se dresse le Pinto Torah Center, dirigé par Yaakov Pinto, le frère de David Pinto. Celui-là même qui déambulait, bras dessus, bras dessous, aux côtés de Jared Kushner, le 29 mai, dans le cimetière juif de Ben M’Sik à Casablanca. Une complicité qui interroge : que peut bien faire celui qui murmure à l’oreille de Donald Trump avec un mystique ultra-orthodoxe marocain? “Il est comme mon fils”, glissait le rabbin, en darija, en désignant le gendre…

article suivant

Tarik Kabbage: "L'Alternance était un moment difficile pour lui"