Nawal Benaissa affirme avoir demandé l'asile politique aux Pays-Bas

Nawal Benaissa affirme avoir demandé l'asile politique aux Pays-Bas

Visage du Hirak du Rif à Al Hoceima, Nawal Benaissa a demandé le 25 avril l’asile politique au Pays-Bas après avoir « fui » le Maroc avec son fils, selon l'agence de presse espagnole EFE.

Par

Nawal Benaissa (g) et Houda Jelloul. Crédit : Yassine Toumi/TELQUEL

Nawal Benaissa, l’une des figures du Hirak a « fui » le Maroc et a demandé l’asile politique aux Pays-Bas annonce ce 15 mai l’agence de presse espagnole EFE. La jeune femme a quitté « clandestinement » Al Hoceima, avec son fils, le 25 avril via la ville de Sebta avant de rejoindre Madrid puis les Pays-Bas selon la même source. « Il y a quelques jours, j’ai demandé l’asile aux Pays-Bas et j’ai justifié ma demande par les persécutions que j’ai subies. Je suis menacée d’emprisonnement à tout moment si je participe à une manifestation, ce qui limite ma liberté », a déclaré la militante à EFE.

Le 12 avril, l’agence de presse espagnole avait affirmé que Nawal Benaissa avait été retenue à l’aéroport de Nador alors qu’elle tentait de se rendre aux Pays-Bas où elle devait participer à une conférence sur la justice sociale organisée par le Parti socialiste néerlandais. Une information démentie par une source policière qui invoquait la non-validité du passeport de son fils. Selon cette source, la militante « s’est présentée à 8 h à l’aéroport Al Aroui de Nador, accompagnée de son fils de 5 ans. Une fois que les formalités frontalières ont été remplies, il s’est avéré d’après le pointage que le passeport de son fils est annulé, alors que le sien est toujours valide. Elle a dit aux policiers qu’elle allait régler ça et revenir, mais elle n’est finalement pas revenue ».

Nawal Benaissa été condamnée en février 2018 à une peine de 10 mois de prison avec sursis et à une amende d’un montant de 500 dirhams pour « participation à une manifestation non autorisée », « insulte à agents de la force publique », et « incitation à commettre des infractions pénales ». Une peine confirmée en appel en janvier 2019.

article suivant

Les prévisions du HCP sur la situation démographique du Maghreb à l'horizon 2050

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.